Sélectionner un page
Les marques de champagne les plus célèbres doivent leur renommée au travail et à la vision de femmes qui ont succédé à leurs défunts maris à la tête des domaines viticoles. Retour sur la pétillante histoire des veuves de Champagne.
boire du rosé en hiver

Pourquoi tant de veuves dans le champagne ?

Depuis toujours en Champagne, les vignes vont au premier enfant quel que soit son sexe et se transmettent d’époux à époux.

Barbe-Nicole Ponsardin (1777-1866), Veuve Clicquot : la visionnaire

Elle enterra son mari, François Clicquot, alors qu’elle n’avait que 27 ans. C’est le père de cette dernière qui l’encourage à poursuivre l’aventure de son mari. Créer une marque avec le nom de « Veuve » était alors une nécessité juridique, la femme n’ayant de droits comptables qu’en tant que substitut de son époux.

Visionnaire, elle acheta plus de 300 hectares dans les meilleurs crus pour assurer les approvisionnements. Elle a été la première à millésimer une cuvée (1810).  On lui crédite également l’invention de la table de remuage et du premier rosé d’assemblage !

Jeanne Alexandrine Mélin, Veuve Pommery (1819-1890) : la conquérante

En 1857, pour assurer l’avenir de sa fille, Monsieur Pommery, alors dans le commerce de la laine, s’oriente vers le commerce des vins de Champagne. Il meurt un an plus tard en février 1858. La suite est connue : sa jeune veuve prend les rênes de la Maison et la conduit vers le succès et la gloire. La réussite fut telle qu’il lui fallut s’agrandir. En 1878, elle construisit un ensemble industriel sur la butte Saint-Nicaise à Reims. Sous cet édifice, elle fit aménager un réseau de 18 km dans d’anciennes crayères gallo-romaines, pour offrir à ses vins les meilleures conditions de vieillissement.

 

Lily Bollinger (1899-1977) : l’originale

Née en Touraine en 1899, elle épouse en 1923 Jacques Bollinger, qui dirige la maison Champenoise éponyme et déjà presque centenaire. Alors que la seconde guerre mondiale fait rage en 1941, elle doit faire face au décès de son mari. Aussitôt la France libérée, Lily Bollinger, cycliste inconditionnelle, enfourche son vélo et parcoure inlassablement ses vignobles pour que son Champagne redevienne unique. L’histoire est en marche. Sur sa bicyclette bleue elle deviendra bientôt « the First Lady of France », surnom officieux vite adopté outre Manche et outre Atlantique.

 

Vous aussi, plongez dans l’univers des bulles
Share This