Sélectionner un page

Que ce soit pour un apéro, un dîner entre amis ou un tête-à-tête romantique, les occasions de boire un bon vin ne manquent pas !

En moyenne un foyer français consomme quatre bouteilles de vin par mois. Soit deux cartons tous les trois mois. Ça vaut donc le coup de s’intéresser un peu à ce qu’il y a dans la bouteille et à celui ou celle qui l’a produit. Rien de mieux pour cela que les dégustations et les rencontres avec les vignerons !

Oui mais voilà, quand on achète en direct du vignoble on est parfois obligé d’acheter trois bouteilles minimum, voire six… Or, on pense souvent ne pas avoir la place pour stocker des bouteilles.

En fait, quelques cartons trouveront très facilement une place chez vous, même si vous vivez dans un appartement ! On vous explique comment :

Pour quel type de vin : 

Déjà, il faut savoir que 90% des vins que nous achetons vont être consommés rapidement, c’est à dire dans les deux ans. Pour ces vins-là, il n’est pas utile de vous compliquer la vie. Il faut juste prendre quelques précautions :

– Les bouteilles doivent toujours être couchées. Il faut que le bouchon (le plus souvent en liège) reste en contact avec le liquide. Sinon, il risque de se rétracter et de laisser passer l’air.

– Les bouteilles doivent être à l’abri de la lumière : les rayons lumineux dégradent le vin. Il faut donc penser à les couvrir ou à les mettre dans une caisse.

– La température : la température idéale se situe à 13°C mais le plus important c’est d’éviter les brusques changements de température. 

– L’humidité :  votre vin a besoin d’humidité et vous aussi ! Il y en a donc dans votre appartement. Si vous ne cherchez pas à faire vieillir votre vin trop longtemps, cela restera suffisant.

Ce qu’il faut éviter :

– Les « mauvaises » odeurs : les bouchons en liège sont perméables. Ne placez donc pas vos précieux flacons à côté d’une source d’odeur forte (détergent, cuisine…).

– Les vibrations : le vin n’aime pas être remué, ça le fatigue.

 

On résume :

Une bouteille de vin se conserve très bien à l’horizontale, à l’abri de la lumière (pensez à le mettre dans une caisse, sous une couverture, dans une glacière souple) et sans changements de températures trop importants.

Ce qui nous laisse pas mal d’opportunités !

Pensez à vos placards et penderies (on utilise assez peu l’espace du bas) ou cheminées pour ceux qui en ont une et qui ne s’en servent pas. Ou bien encore sous le lit, surtout si vous aimez dormir à la fraîche !

Vous avez des enfants ? Bingo ! Leur chambre pourrait devenir votre cave idéale : eh oui, on a tendance à plus aérer les chambres d’enfants et à faire plus attention à leur température.

Si vous souhaitez faire vieillir un vin :

Pas sûr que le coffre à jouets d’Hector soit la planque idéale pour vos grands crus. Dans ce cas, si vous en avez les moyens, investissez dans une cave à vins électrique. Quelques manipulations suffisent pour régler les paramètres et reproduire les conditions de garde d’une cave traditionnelle.

Vous pouvez également souscrire aux services d’une cave à louer. Pour quelques dizaines d’euros par mois (cela dépend du nombre de bouteilles), des professionnels du vin entreposent vos bouteilles dans des caves souterraines sécurisées. Le Vino Social Club a monté un partenariat avec une ces caves à Paris et, en tant que membre vigneron, vous bénéficiez d’une remise. Plus d’informations.

Illustrations : La Cave Paris, spécialiste de la conservation et du stockage de vin à Paris et partenaire du Vino Social Club. 

Share This