Sélectionner un page
Une aventure familiale sur trois générations

L’histoire commence en 1970 lorsque Odette & René Bastide rachètent le Château Pesquié au descendant d’Alphonse Daudet. Ils entament alors un profond travail de restructuration du vignoble, ce qui permet aujourd’hui d’avoir des vignes de quarante ans en moyenne et de très vieilles vignes de plus de cent ans.

boire du rosé en hiver

 

En 1985, Edith leur fille et Paul Chaudière leur gendre, quittent leurs carrières respectives et les rejoignent au vignoble. Ensemble, ils décident de sortir de la coopérative et de vinifier eux-mêmes leurs propres cuvées. A l’époque, le Ventoux compte moins de dix caves indépendantes. Leur premier millésime sort en 1990. 

Des précurseurs

Dès le début des années quatre-vingt, Paul prend ses distances avec l’agriculture conventionnelle. La cave est d’ailleurs la première cave particulière a avoir été sélectionnée par le réseau Farre (Forum de l’Agriculture Raisonnée et Respectueuse de l’Environnement). Dix ans plus tard, c’est l’une des premières a obtenir une certification. Depuis, le domaine a opéré sa conversion en agriculture biologique. Aujourd’hui 60% du domaine est certifié et le reste est en conversion.

 

Alexandre et Frédéric, la nouvelle génération

Les deux fils d’Edith et Paul rejoignent l’aventure en 2003. Ces deux frères trentenaires ont toujours été animés par la passion commune du vin. Alexandre a toujours su qu’il serait vigneron. Il a étudié la viticulture et l’œnologie à Mâcon.

Frédéric lui, a hésité plus longtemps. Après un Master à Sciences Po Paris il a rejoint l’aventure familiale et il apporte au domaine un regard décalé.

Actuellement aux manettes, les frères militent l’appellation Ventoux soit reconnue comme incontournable dans le vin, au même titre que Châteauneuf-du-Pape !

Le vignoble du Château Pesquié rassemble un grand nombre de cépages : Grenache, Syrah, Cinsault, Carignan, Mourvèdre, Viognier, Roussane, Clairette, Marsellan. Leurs vins sont désormais exportés dans plus de 35 pays et particulièrement prisés de la restauration.

Vous allez pouvoir découvrir ces cuvées lors de la prochaine soirée du Vino Social Club, le lundi 20 novembre au Lucernaire. En savoir plus

A lire : Le Ventoux en quête de sommets, L’Express.fr

 

 

Share This