Sélectionner un page
C’est mieux en Terrasse : Le Clos du Serre (appellation Terrasses du Larzac)
boire du rosé en hiver

Béatrice et Sébastien Fillon ont voulu quitter un style de vie prônant de plus en plus la vitesse et l’éphémère

Se sentant pousser des racines aux pieds, Sébastien et Béatrice reprennent un domaine viticole en 2006. Ingénieur et natif de St Etienne, Sébastien a grandi dans un environnement rural et paysan, le travail de la terre lui est familier. Béatrice, originaire de Montpellier, a décidé du lieu : « quitte à changer de vie, nous voulions aller au sud, seule région où des terroirs sont encore à défricher ». Ils atterrissent à St Jean de Balquière, au pied du plateau du Larzac.

“Saint-Jean-de-La- Blaquière était proche des grands axes routiers et de Montpellier, le prix des vignes était à notre portée. En quelques heures, notre vie allait prendre un nouveau sens…

Dans un premier temps, Sébastien a commencé seul pendant que je gardais mon job de cadre chez Décathlon. Puis, au bout de trois ans, j’ai moi aussi quitté la vie citadine pour développer la partie commerciale du domaine. Car faire du bon vin, c’est une première étape, mais il faut ensuite franchir la deuxième : la vente.

Nous nous définissons comme des paysans qui sculptent la nature, des paysagers. Car être vigneron, cela va au-delà de faire son vin. Nous faisons partie de la vraie famille des vignerons des Terrasses du Larzac. Une famille unie. On a le sentiment de construire quelque chose tous ensemble. Le niveau qualitatif est très haut. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’appellation nous a été accordée aussi rapidement. ICI, personne n’est dans l’esbroufe. Nous profitons tous de l’énergie du collectif.”

Le nom du domaine de 15 hectares signifie « encerclé par les montagnes du Larzac (serres, collines en occitan). Le domaine est cultivé en agriculture biologique depuis 2010. En 2011, Nicolas Mollard, le beau-frère de Béatrice et Sébastien les a rejoint sur le domaine. En 2014, ils obtiennent l’appellation Terrasses du Larzac. Leur style de vin : sur le fruit avec un peu de texture avec de la fraîcheur (dû à l’altitude notamment). Découvrez la sélection ou venez déguster lors de la prochaine soirée.

Château de beauregard Mirouze (Corbières Bio) : vins biologiques vivants
boire du rosé en hiver

En 1999, deux ingénieurs agronomes : Karine et Nicolas Mirouze décident de revenir sur la terre des anciens pour reprendre le flambeau du domaine familial. Depuis 1881, leur famille est installée sur un site exceptionnel : le vignoble est implanté en plein cœur du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise sur les coteaux Nord du Massif de Fontfroide.

« Notre aventure une idylle ? Peut-être, mais c’est avant toute chose une volonté de construire dans la durée, de prendre de la perspective. Notre objectif est d’élaborer des produits d’exception qui s’enracinent dans la tradition de Château Beauregard Mirouze. »

Ils passent d’un vignoble de 50ha à un vignoble de 30ha !

Dès la reprise du domaine en 2000, ils ont progressivement convergé vers l’Agriculture Biologique :

« Nous cultivons nos 30 ha de vignes du domaine familial en agriculture biologique depuis 2010 et en vignerons passionnés depuis toujours. Nos interventions culturales ont pour but essentiel la dynamisation de la vie dans nos sols. Dans nos vins, nous recherchons l’expression la plus pure de notre terroir, l’équilibre et l’harmonie. »

En 2017 : le temps des vendanges est arrivé et avec lui la sanction terrible : une demi récolte en 2017. Voilà ce que le gel accompagné de la terrible sécheresse nous aura gloutonnement ponctionné.

Avec deux fois moins de raisins, mais autant de mains pour les travailler, il fallait un résultat particulier cette année. Finalement l’essai est transformé et nous pensons avoir un grand millésime en cave. Mais ça c’est la suite de l’histoire et ce sont nos bouteilles qui vous la raconteront… Découvrez la sélection ou venez déguster lors de la prochaine soirée.

 

Share This